, Un bonus de 100 euros aux covoitureurs
À partir de janvier 2023, les primo-conducteurs qui partagent leur trajet en voiture recevront une prime de 100 euros. Un bonus accessible à tous, ou presque. 

C’est depuis Reims que Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et Clément Beaune, ministre des Transports, lancent le plan covoiturage. Doté d’une enveloppe de 150 millions d’euros, ce plan vise à atteindre 3 millions de trajets quotidiens à l’horizon 2027, contre les 900.000 trajets aujourd’hui. Pour amplifier cette pratique, le gouvernement déploie une incitation financière de 100 euros à destination des covoitureurs.  

Le covoiturage permettrait d’éviter jusqu’à 4,5 millions de tonnes de CO2 chaque année, soit 1 % des émissions de GES annuelles de la France et d’économiser jusqu’à 2000 euros annuellement. Pour inciter les conducteurs à partager leur trajet, le gouvernement mise sur trois principales mesures : un bonus de 100 euros qui sera versé par les plateformes de covoiturage aux covoitureurs, en finançant la moitié de l’incitation financière proposée dans certaines collectivités aux conducteurs et passagers sur la base du principe 1€ de l’État pour 1€ de la collectivité. 50 millions d’euros seront mobilisés en 2023 pour soutenir les territoires dans le développement d’infrastructures de covoiturage (aires, lignes ou expérimentation de voies dédiées). 

Dix trajets en 3 mois, tu feras ! 

Pour récupérer la prime de 100 euros, les automobilistes devront covoiturer sur 10 trajets. Le bonus sera reversé sous la forme d’un versement progressif, en l’espace de 3 mois : une première partie à l’issue du premier covoiturage de 25 euros minimum, et le reste sera récupéré au dixième covoiturage dans un délai de trois à compter du premier trajet. Or, de très nombreux Français ne parviennent pas à covoiturer au quotidien, faute de trajets disponibles entre leur domicile et leur travail. « Si en théorie, tous les automobilistes peuvent bénéficier équitablement de ce dispositif, en pratique, selon leur lieu de vie et de travail, les Français ne sont pas égaux dans leur capacité à trouver des covoitureurs et donc à percevoir (intégralement) le bonus », commente la plateforme de covoiturage Karos. 

En effet, des disparités sont constatées entre de très nombreux territoires qui n’ont pas le « volume critique » de covoitureurs disponibles pour un même itinéraire et aux mêmes horaires. Selon les récentes données dévoilées par l’observatoire national du covoiturage du quotidien, la Région Île-de-France est en tête des régions françaises qui covoiturent le plus, suivie par la Normandie, le Pays de la Loire puis l’Occitanie. Ces territoires qui sont les plus propices pour trouver un covoiturage, sont également celles au sein desquelles les covoitureurs vont parvenir à encaisser rapidement le bonus. En revanche, « d’innombrables Français risquent donc de ne pas pouvoir valider (entièrement) leur bonus covoiturage, malgré leur volonté de changement », regrette Karos dans un communiqué. Néanmoins, « l’atout majeur du plan covoiturage présenté par le gouvernement, c’est qu’il a aussi prévu d’aider les territoires moins en pointe à rattraper leur retard grâce à des aides sur les dispositifs de subventionnement et d’infrastructures. Aucun territoire ne sera donc laissé sur le bord de la route », conclut Tom Attias, le responsable du développement chez l’application de covoiturage Karos. 

Cet article, qui traite du thème « Marketing Aviation », vous est délibérément offert par grayaviationmarketing.com. La raison d’être de grayaviationmarketing.com est de parler de Marketing Aviation dans la transparence la plus générale en vous procurant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web La chronique a été générée de la manière la plus honnête que possible. S’il advenait que vous projetez d’apporter quelques notes concernant le domaine de « Marketing Aviation » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans peu de temps, on mettra en ligne d’autres informations pertinentes autour du sujet « Marketing Aviation ». Ainsi, consultez régulièrement notre site.