Test Volkswagen ID Buzz : peut-on tout lui pardonner

Présentation

L’ID Buzz ne cesse de faire parler de lui depuis que Volkswagen a dévoilé ce van électrique, héritier de plus de 70 ans d’histoire de Combi. Pas facile de succéder à une icône, mais les voies du marketing sont impénétrables et alors même qu’il n’a pas encore posé une roue en concession, l’ID Buzz enregistre déjà plus de 20 000 commandes en Europe.

vw id buzz vanlife electrique

Un chiffre très prometteur porté par la volonté du constructeur de faire de son ID Buzz un véhicule émotionnel destiné aux familles et aventuriers sensibles à une mobilité zéro émission. Que cet ID fasse le buzz ou s’inscrive dans une tendance de fond, dans tous les cas il est attendu.

vw id. Buzz 20000 pré-commandes

Pour séduire, l’ID Buzz embarque un moteur électrique développant 204 ch et 310 Nm de couple, alimenté par une batterie de 77 kWh promettant 420 km d’autonomie WLTP. La consommation annoncée par le constructeur est de 20,8 kWh.

vw id buzz vanlife electrique

Notre version d’essai dont le tarif de base est de 56 990 € (hors bonus de 2000 €) s’agrémente d’options telles que la peinture bicolore, des jantes de 21 pouces, un intérieur premium, un pack design, un pack « Assistance Plus » avec l’aide au changement de voie et le park assist automatique, le pack « open & close » qui intègre les portes latérales électriques, un pack « Infotainement Plus » et encore le dispositif d’attelage avec déverrouillage électrique. Avec ces options, la facture s’élève cette fois à 68 750 € une fois le bonus déduit.

L’ID Buzz arrivera en concession le 21 novembre 2022.

Note de la rédaction: 4 sur 5

Ergonomie et design

Rarement un véhicule d’essai aura tant fait tourner les têtes durant nos tests. Nous avons été pris en photo, plusieurs personnes sont venues nous demander des renseignements et nous avons même surpris un surfeur s’écriant « Oh my god, I love this one » planche encore sous le bras. Et indéniablement cet ID Buzz a de quoi séduire.

vw id buzz vanlife electrique

© David Lefevre / Les Numériques

Sa ligne, directement inspirée de celle du vénérable Combi T1 arrondit les angles. Et si les dimensions sont impressionnantes (4,71 m de long, 1,98 m de large et 1,92 m de haut), sa face avant vous accueille avec un grand sourire. Sourire que l’on ne peut s’empêcher d’esquisser en appréciant le nom de sa teinte bicolore Blanc Candy couplé à l’Orange Energetic. Tout les stocks d’acide de la période Combi T1 ne sont donc a priori pas épuisé.

vw id buzz vanlife electrique

L’empattement profite de la plateforme MEB et s’étire ici sur 2,98 m. Volkswagen rappelle qu’à titre de comparaison un Transporter T6.1 actuel, avec un empattement identique, mesure environ 192 mm de plus en longueur. Ici toutefois les porte-à-faux de la carrosserie sont extrêmement courts, ce qui pourrait faciliter les manœuvres, nous le verrons plus loin. Le coefficient de traînée de 0,29 n’est pas mauvais pour un van.

vw id buzz vanlife electrique

L’avant et l’arrière se parent de projecteurs à leds avec une barre transversale lumineuse qui relie les projecteurs. Le faisceau matriciel IQ Light éclaire la chaussée de manière prédictive avec la commutation automatique des feux de route et une séquence de bienvenue peut accueillir l’happy family. Enfin, les énormes jantes de 21 pouces finissent d’assoir une silhouette pleine de bonhomie.

vw id buzz vanlife electrique

Les portes coulissantes dévoilent un intérieur particulièrement spacieux et lumineux qui rappelle d’ailleurs combien il était agréable de voyager en monospace. Les portes latérales arrière coulissantes électriquement facilitent évidemment l’accès à bord. Attention néanmoins, comme dans tout van il y a une marche à monter, qu’il ne faut pas louper.

vw id buzz vanlife electrique

L’assise est confortable, la hauteur sous pavillon suffisante (1,04 m entre l’assise et le toit) mais, étonnamment, la banquette arrière n’est pas fractionnable en 3 parties distinctes et les sièges du rang deux ne s’enlèvent pas. Il faudra donc composer avec une banquette coulissante jusqu’à 150 mm et la possibilité d’obtenir un plancher plat en rabattant les dossiers. Et à notre grand regret, il n’y a pas trois assises distinctes à l’arrière. Trois enfants tiendront cependant facilement à l’arrière.

vw id buzz vanlife electrique

L’absence de tunnel central libère aussi de l’espace aux jambes et les dossiers des sièges du rang sont munis des tablettes de type aviation.

Actuellement disponible uniquement en version 5 places (et en version utilitaire Cargo), l’ID Buzz n’intègre donc pas pour le moment d’aménagements spécifiques dédiés à la vanlife, mais les rangements intérieurs sont nombreux. Il y a des pochettes un peu partout et la console centrale modulable peut aussi être enlevée pour gagner encore de la place.

vw id buzz vanlife electrique

Tout est parfait donc ? Malheureusement non : les assemblages et surtout la finition sont stupéfiants de déception à ce niveau de gamme. Le plastique sonne creux et dur partout. Pourtant le design de l’habitacle est selon nous très flatteur, moderne et gai, mais que c’est décevant au toucher.

vw id buzz vanlife electrique

Volume de coffre

Note de la rédaction: 5 sur 5

1 121 l

Finissons tout de même cette partie consacrée à la présentation par une note positive : le volume de coffre explose les records. Le volume jusqu’au bord supérieur des dossiers de la deuxième rangée de sièges est de 1121 l. Lorsque la seconde rangée de sièges est rabattue, le volume de chargement passe à 2205 l. Il est possible de charger jusqu’à 529 kg et la capacité de remorquage est de 1000 kg.

vw id buzz vanlife electrique
vw id buzz vanlife electrique
Note de la rédaction: 4 sur 5

Confort et équipement

Évidemment la place la plus intéressante est derrière le volant. Et à ce niveau-là, l’ID Buzz a encore une fois des arguments à faire valoir. La position de conduite est confortable, le siège assure un maintien correct — même si on a connu mieux — et reposant, grâce aux accoudoirs extérieurs. Les sièges avant de notre version d’essai sont entièrement réglables électriquement et munies d’une fonction mémoire et d’une fonction massage.

vw id buzz vanlife electrique

La luminosité de l’habitacle et son trait épuré participent à une bonne visibilité des différentes commandes. Commandes que les réfractaires au tout-tactile auront cependant bien du mal à appréhender. Le volant d’abord — avec ses touches à retour haptique qu’on ne sait jamais s’il faut les effleurer ou tapoter dessus — compte à gauche les commandes de la conduite assistée et à droite la navigation dans les médias, l’appel de la commande vocal, et la personnalisation du combiné d’instrumentation de 5,3 pouces.

vw id buzz vanlife electrique

Celui-ci, déjà vu dans les autres ID du constructeur, compte simplement la vue sur l’assistance à la conduite, les informations de voyage, le tachymètre, l’autonomie, la consommation et la navigation. C’est minimaliste et assez clair, mais la typo reste petite. Surtout, nous aurions aimé un peu plus de choix dans la personnalisation de l’interface et une navigation qui reprend une partie de la cartographie, car il faut reconnaitre que par moment certains pictogrammes restent obscurs.

vw id buzz vanlife electrique

Réflectance écran

Note de la rédaction: 3 sur 5

70

Sur le haut de la planche de bord trône le système d’info-divertissement équipé d’un écran tactile de 12 pouces (10 pouces de série) regroupant l’accès à la navigation, aux médias, la téléphonie, l’ambiance de l’habitacle, les aides à la conduite, la recharge et autres réglages.

vw id buzz vanlife electrique

Cette interface souffle le chaud et le froid. La dernière version logicielle ID. Software 3.2 (mise à jour OTA) permet d’intégrer la planification des arrêts de charge dans la navigation et d’optimiser la durée des temps de récupération d’énergie pour ne pas perdre de temps inutilement. Il sera également possible d’utiliser les services de streaming Apple Music et Spotify sur le système d’info-divertissement, sans que votre smartphone y soit couplé.

Volkswagen ID Buzz : peut-on tout lui pardonner ?

Dans tous les cas la navigation dans l’interface est rapide et la présentation sous forme d’icône est assez claire. Une fois dans les menus, l’ergonomie est un peu moins agréable, mais dans l’ensemble l’expérience utilisateur est globalement satisfaisante. La réflectance de l’écran est dans la moyenne.

vw id buzz vanlife electrique

Petite astuce pour désactiver l’intrusif maintien de voie hors autoroute, il faut aller dans les menus des aides à la conduite et cliquer sur le dessin de ligne discontinue.

vw id buzz vanlife electrique

Définition caméra de recul

Note de la rédaction: 3 sur 5

65/100

La qualité d’image de la caméra de recul et de la vue 360° est bonne, sans plus.

vw id buzz vanlife electrique

Mais la cerise sur le gâteau réside dans la fonction Park Assist Plus qui permet d’enregistrer un script de manœuvres (avant – arrière) sur les 50 derniers mètres. Jusqu’à 5 scripts sont enregistrables, et lorsque l’ID Buzz géolocalise un point de départ de l’un des scénarios enregistrés, il propose automatiquement le stationnement autonome. C’est particulièrement pratique, amusant et efficace. Notez en revanche qu’au moindre obstacle détecté, le script s’arrête immédiatement et que l’ID Buzz ne monte pas automatiquement les trottoirs ou les pentes.

vw id buzz vanlife electrique

Nous ne pourrons toutefois pas clore cette partie sans faire le triste constat de l’absence de commandes physiques de climatisation. L’interface de chauffage est claire et simple d’accès, mais il faut systématiquement quitter la route des yeux pour ajuster son chauffage. Et comme souvent, cliquer précisément sur l’écran en roulant n’est pas intuitif. Certes, il est possible de passer par la commande vocale, mais cela reste contraignant si vous écoutez de la musique par exemple.

vw id buzz vanlife electrique
Note de la rédaction: 4 sur 5

Connectivité et application

L’application We Connect ID permet de contrôler l’état de charge de la batterie, de paramétrer le processus de recharge, de programmer la climatisation à distance, d’avoir un œil sur l’état global du véhicule, de repérer les stations de charge à proximité, d’afficher le trajet pour y arriver et de l’envoyer à l’ID.Buzz. L’interface est simpliste, mais claire.

L’ID Buzz est équipée de la fonction Car2X qui utilise les informations des autres véhicules présents dans un périmètre jusqu’à 800 mètres et se connecte aux infrastructures routières pour prévenir le conducteur d’éventuels dangers.

Volkswagen ID Buzz : peut-on tout lui pardonner ?

Il intègre aussi une eSIM pour les appels d’urgence, le hotspot Wi-Fi et surtout l’accès au service We Connect, dont la nouvelle fonctionnalité Plug & Charge qui permet de se charger sur les bornes compatibles sans carte de recharge ni application. La recherche de points d’intérêt en ligne est disponible. Enfin, il est possible d’acheter en ligne via l’ln-Car Shop du système d’info-divertissement certaines applications telles que Spotify.

Volkswagen ID Buzz : peut-on tout lui pardonner ?

Évidemment ce van électrique est compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. On compte aussi 6 connecteurs USB Type-C, un chargeur à induction et une prise 230 V.

Note de la rédaction: 4 sur 5

Tenue de route et performances

Mesure du bruit à 50 km/h

Note de la rédaction: 4 sur 5

56 dB(A)

Mesure du bruit à 130 km/h

Note de la rédaction: 4 sur 5

67 dB(A)

Le Volkswagen ID Buzz (comme son cousin Cargo) est basé sur la plateforme modulaire électrique MEB. Le groupe moto-propulseur est constitué d’un moteur électrique (moteur synchrone à aimants permanents), d’une électronique de puissance, d’une boîte automatique mono-rapport et de douze modules de la batterie haute tension au lithium-ion (77 kWh nets pour 82 kWh bruts de capacité) agencée dans le soubassement.

vw id buzz vanlife electrique

Le moteur électrique de l’ID. Buzz, intégré à l’essieu arrière, développe une puissance de 150 kW (204 ch). Ce moteur électrique délivre un couple maximal instantané de 310 Nm. En termes d’accélération, l’ID. Buzz passe de 0 à 100 km/h en 10,2 secondes. La vitesse maximale est limitée à 145 km/h.

vw id buzz vanlife electrique

Au volant, l’ID Buzz se conduit comme un gros jouet. Grâce à son architecture de propulsion, son diamètre de braquage est relativement réduit (11,1 m) et permet d’enchainer les manœuvres sans autres formalités que de vérifier ses rétros et sa caméra de recul. La maniabilité est excellente pour un véhicule de ce gabarit.

vw id buzz vanlife electrique

Un constat qui se retrouve aussi sur la route, avec un train avant relativement précis et un train arrière qui suit sans broncher. Évidemment le tout à rythme cool, mais le couple disponible immédiatement aide bien à déplacer l’énorme masse de 2,4 t. Sur autoroute la puissance se révèle toutefois assez juste et surtout la carrosserie est sensible au vent latéral. Sans compter que sur ce terrain l’autonomie fond comme neige au soleil.

vw id buzz vanlife electrique

Son terrain de jeu favori reste les routes vicinales, enchainées à rythme pépère, tout en profitant du système audio composé de 9 haut-parleurs qui distillent un son très satisfaisant. L’insonorisation est pertinente et la conduite est simplement perturbée par quelques trépidations dues aux roues de 21 pouces.

vw id buzz vanlife electrique

Enfin, l’ID Buzz intègre la conduite autonome de niveau 2 avec maintien dans la voie, régulateur de distance et surtout assistance au changement de voie. Lorsque la vitesse est supérieure à 90 km/h, le Travel Assist propose au conducteur un changement automatique de voie, dans la mesure où l’environnement immédiat du véhicule le permet. Dans le cadre de notre essai, nous n’avons toutefois pas réussi à déclencher la manœuvre. Cela étant, l’expérience de conduite se révèle ludique et confortable.

Note de la rédaction: 3 sur 5

Autonomie et recharge

Consommation mixte mesurée

Note de la rédaction: 3 sur 5

22,6 kWh/100 km

Il ne faudra pas attendre de l’ID Buzz des consommations équivalentes à celles d’un SUV — puisque c’est la norme aujourd’hui — plus classique. En effet, son moteur fait ce qu’il peut pour déplacer les 2,4 t de l’ensemble, et ce, sans aucun aménagement dédié à la vanlife.

Volkswagen ID Buzz : peut-on tout lui pardonner ?

Avec la batterie de 77 kWh de capacité nette, le constructeur annonce une consommation moyenne de 20,8 à 21,7 kWh/100 km, soit une autonomie de 420 km. Durant notre test, nous avons relevé une consommation moyenne de 22,6 kWh/100 km (19,3 kWh en ville, 21,3 sur route et 25,6 kWh sur autoroute). Nous ne sommes donc pas trop loin de la consommation mixte annoncée par le constructeur.

Volkswagen ID Buzz : peut-on tout lui pardonner ?

Reste un point qui selon nous risque de poser problème à ceux qui veulent vivre l’aventure en électrique : les temps de charge. Certes l’ID Buzz est capable de digérer 170 kW de puissance de charge en courant continu et donc de passer de 5 à 80 % en 30 min, mais sur borne AC 11 kW — que l’on a bien plus de chance de trouver sur le réseau secondaire —, il faudra compter 7 h 30 min pour passer de 0 à 100 %.

Points forts

  • Bouille craquante.

  • Aménagements intérieurs.

  • Agrément de conduite.

Points faibles

  • Difficile de partir à l’aventure avec un fil à la patte.

  • Pas de sièges indépendants et extractibles au rang deux.

  • Ergonomie des fonctions de confort.

  • Poids.

Conclusion

on a testé on a aimé
Note globale
Note de la rédaction: 4 sur 5

Comment fonctionne la notation ?

L’ID Buzz est unique en son genre et fait assurément tourner les têtes. Son capital sympathie est un atout indéniable, d’autant plus qu’à l’usage il se révèle agréable grâce à son couple immédiatement disponible et surtout son aménagement intérieur, son espace à bord et son énorme volume de coffre. Toutefois l’addition est salée, même en configuration de base, et à ce prix il est difficile de fermer les yeux sur ses finitions et autres plastiques durs. Aussi, les réfractaires au tout-tactile ne manqueront pas de pester contre l’ergonomie des fonctions de confort qui passent nécessairement par une interface peu ergonomique. Reste la question de la pertinence du concept tout-électrique : partir à l’aventure en étant obligé d’anticiper ses arrêts recharge peut paraitre antinomique. Mais voilà, l’ID Buzz a une bouille craquante et fait partie de ces véhicules qui peuvent déclencher un achat coup de cœur, à condition bien sûr d’en avoir les moyens.

Sous-Notes

Cet article, qui traite du thème « Marketing Aviation », vous est délibérément offert par grayaviationmarketing.com. La raison d’être de grayaviationmarketing.com est de parler de Marketing Aviation dans la transparence la plus générale en vous procurant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web La chronique a été générée de la manière la plus honnête que possible. S’il advenait que vous projetez d’apporter quelques notes concernant le domaine de « Marketing Aviation » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans peu de temps, on mettra en ligne d’autres informations pertinentes autour du sujet « Marketing Aviation ». Ainsi, consultez régulièrement notre site.