, Le Cac 40 perplexe après l’emploi américain

Publié le 10 janv. 2014 à 14:52

La Bourse de Paris se montre perplexe face au ralentissement nettement plus marqué qu’espéré des créations d’emplois aux Etats-Unis, qui s’accompagne cependant d’une forte réduction du taux de chômage. Les valeurs cycliques affichent les meilleures performances grâce à l’augmentation plus forte qu’attendu des importations chinoises en décembre, et au rebond de la production industrielle en France. Alcatel-Lucent cède plus de 2% après son envolée de l’année dernière.

A 14h50, Cac 40 gagne 0,80% à 4.259,13 points dans un volume de 1,67 milliard d’euros échangés. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien prend 0,96%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,68% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,24%. Le contrat future mars sur indice Dow Jones s’apprécie de 0,26%.

Net ralentissement de l’emploi aux Etats-Unis

Le Département du Travail a annoncé que l’économie américaine a créé 74.000 emplois dans le secteur non agricole en décembre, niveau le plus bas depuis janvier 2011, soit nettement moins que les 196.000 estimés par le consensus. Le Département cite notamment une météo peu clémente pour expliquer cette contre-performance. Le solde de novembre a cependant été révisé de 203.000 à 241.000, tandis que celui d’octobre a été confirmé à 200.000. Le taux de chômage diminue de 0,3 point à 6,7% de la population active, le plus faible depuis octobre 2008, contre 7% attendu. Le taux de participation a quant à lui diminué de 0,2 point à 62,8%.

Parmi les autres statistiques du jour, la Banque de France (BdF) a confirmé sa prévision d’une croissance de 0,5% dans l’Hexagone au quatrième trimestre à l’occasion de sa dernière estimation publiée ce matin. La production industrielle a par ailleurs rebondi de 1,3% en France au mois de novembre après un recul de 0,5%. La production industrielle britannique a quant à elle stagné sur la période, du jamais vu depuis août dernier. La hausse annuelle a ralenti à 2,5%, contre 3,2% en octobre.

Les cycliques à l’honneur, Renault et Saint-Gobain en tête

Saint-Gobain prend encore 3,20% à 40,42 euros au lendemain du relèvement de l’objectif de cours d’UBS, à 40 euros.

Parmi les autres valeurs cycliques, Renault prend 3,62% à 62,97 euros. Le titre figure parmi les valeurs préférées de Bank of America Merrill Lynch pour le secteur automobile européen, abaissé de « neutre » à « sous-performance ». Vallourec avance de 2,69% à 40,50 et Lafarge de 0,39% à 53,87. Le cimentier a annoncé la cession d’actifs dans les granulats dans le Maryland, aux Etats-Unis, pour une valeur de 320 millions de dollars.

A contrario, Legrand plie de 1,34% à 38,38 euros alors que Merrill Lynch a dégradé la valeur de « achat » à « neutre ». Egalement à contre-courant de la tendance, Alcatel-Lucent recule de 2,10% à 3,175 euros. L’action de l’équipementier télécom avait bondi de 242% l’an dernier.

Le secteur du luxe rebondit alors que Swatch table sur une croissance dynamique en 2014, le directeur général visant une hausse à deux chiffres. En 2013, le groupe suisse a enregistré une hausse de 9,1%, conforme aux attentes, de ses ventes. Le titre avance de 4,55% à Zurich. LVMH reprend 1,87% à 125,20 euros et Kering 0,63% à 144,10.

Capgemini progresse de 2,07% à 50,83 euros. Infosys, la deuxième SSII indienne, a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et relevé le haut de la fourchette de sa prévision de revenus annuels.

Orange gagne 2,27% à 9,391 euros. Après avoir atteint son objectif d’un million d’abonnés dans la 4G à la fin 2013, l’opérateur espère en compter 2 à 3 millions à la fin 2014, écrit latribune.fr en citant Michel Jumeau, directeur du marketing France de l’opérateur.

En dehors du Cac 40, Dassault Aviation monte de 0,79% à 953,50 euros après avoir inscrit un record à 962. Le ministère de la Défense a annoncé un investissement de 1 milliard d’euros pour la modernisation de l’avion de combat Rafale, qui équipe l’armée de l’air et la marine. Thales (+0,75% à 47,50 euros) participera à ce programme pour ce qui concerne les systèmes de guidage laser pour un montant de 119 millions d’euros.

Enfin, Technicolor engrange 2,52% à 3,90 euros. Le spécialiste des équipements audiovisuels et médias a été sélectionné par Telefonica pour la fourniture de décodeurs dans le cadre du déploiement de services haute définition sur ses réseaux satellite et câble en Amérique latine. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été révélés.

Cet article, qui traite du thème « Marketing Aviation », vous est délibérément offert par grayaviationmarketing.com. La raison d’être de grayaviationmarketing.com est de parler de Marketing Aviation dans la transparence la plus générale en vous procurant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web La chronique a été générée de la manière la plus honnête que possible. S’il advenait que vous projetez d’apporter quelques notes concernant le domaine de « Marketing Aviation » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans peu de temps, on mettra en ligne d’autres informations pertinentes autour du sujet « Marketing Aviation ». Ainsi, consultez régulièrement notre site.