, La France et l’Irlande s’échangent l’électricité bas-carbone à partir de 2026
Le projet d’interconnexion électrique d’une capacité de 700 MW reliant sur 575 km la côte nord de la Bretagne et la côte sud de l’Irlande est acté entre les deux pays. 

La première liaison électrique sous-marine entre la France et l’Irlande verra le jour en 2026. Appelé Celtic Interconnector, ce projet d’une capacité de 700 MW disposera du plus long câble d’interconnexion « jamais construit dans le monde » reliant sur près de 575 km la commune de La Martyre en Bretagne à la commune de Knockraha dans le comté de Cork en Irlande. Les accords techniques et financiers de ce projet d’envergure ont été signés ce 25 novembre en présence du Premier ministre irlandais, Michael Martin, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, et le ministre irlandais de l’Environnement et du Climat Eamon Ryan.

Porté par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE et EirGrid, ce projet d’un montant estimé à 1 milliard d’euros, alimentera environ 450.000 foyers en électricité et jouera un rôle clé dans la mise en place d’un système énergétique intégré au sein de l’UE. Reconnu Projet d’Intérêt Commun (PIC) par l’Union européenne, le réseau fera appel à une électricité issue des énergies renouvelables et facilitera l’évolution vers un mix électrique bas-carbone.

Outre la transition, Celtic Interconnector renforcera la sécurité énergétique entre les deux pays, en leur permettant d’être solidaires en cas d’imprévus tels que des incidents techniques ou lors d’une augmentation des pics de consommation pendant l’hiver ou l’été.

Le plus long câble « XLPE »

Les travaux de l’interconnexion entre la France et l’Irlande débuteront en 2023. Siemens Energy et Nexans, fabricant français de câbles, ont été sélectionnés pour accompagner ce chantier qui emploiera une technologie CCHT (courant continu haute tension) 320 kV, via un câble sous-marin de 500 km, un câble terrestre souterrain de 40 km en Bretagne et un autre de 35 km dans le comté de Cork. Le groupe Nexans se chargera également de la liaison CAHT (courant alternatif haute tension) 400 kV de 10 km afin de raccorder le projet au réseau irlandais.

Dans le cadre de ce projet, Nexans fournira à EirGrid et RTE le plus long câble « XLPE » (polyéthylène réticulé) d’interconnexion. Les 1000 km de câbles sous-marins seront fabriqués à Halden en Norvège, les 180 km de câbles souterrains à Charleroi en Belgique et les accessoires à Cortaillod en Suisse. « Un modèle éprouvé d’exécution de projet ainsi que le nouveau navire câblier Nexans Aurora et des sous-traitants essentiels assureront le respect des plus hauts standards en matière de pose et de protection des câbles », indique le groupe Nexans.

Cet article, qui traite du thème « Marketing Aviation », vous est délibérément offert par grayaviationmarketing.com. La raison d’être de grayaviationmarketing.com est de parler de Marketing Aviation dans la transparence la plus générale en vous procurant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web La chronique a été générée de la manière la plus honnête que possible. S’il advenait que vous projetez d’apporter quelques notes concernant le domaine de « Marketing Aviation » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans peu de temps, on mettra en ligne d’autres informations pertinentes autour du sujet « Marketing Aviation ». Ainsi, consultez régulièrement notre site.